[Musique] Décryptage : « My Silver Lining », First Aid Kit

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui décryptage de la chanson « My Silver Lining » de First Aid Kit ! Avant tout, le titre peut signifier plusieurs choses mais se traduira ici par « Mon côté positif », ou un « aspect positif ». Il peut aussi être traduit par la « lueur d’espoir ».

 

 

Je ne veux pas attendre plus longtemps, je suis fatigué de chercher des réponses
Emmène moi quelque part où il y a de la musique et des rires

Cette chanson s’envole dans le temps, le temps qui passe, celui qui nous pousse vers l’avenir mais qui nous incite parfois à regarder en arrière, songer et regretter le passé. Ici, le personnage veut avancer, les problèmes, les questions qu’il se pose le préoccupent de trop et il préfère aller de l’avant, se tourner vers l’avenir. Cette personne cherche « de la musique et des rires », un endroit meilleur, joyeux, où l’on s’amuse plus que l’on ne se pose des questions.

 

Je ne sais pas si j’ai peur de mourir mais j’ai peur de vivre trop vite, trop doucement
Les regrets, les remords, tiens-bon, oh non je dois partir

Cette question est souvent reprise dans de nombreuses œuvres, cette idée de vivre trop vite, de rater des choses, de ne pas suffisamment profiter, comme l’idée de vivre trop lentement, de ne justement pas suffisamment chercher à profiter. De vouloir tellement profiter que l’on finit par ne plus vivre. Et ces questions mènent à ces regrets et remords, aux erreurs du passé, passé que le personnage fuit, lui qui préfère découvrir le futur, terrifié par ce qui se trouve derrière lui.

 

Il n’y a pas de recommencement, pas de nouveau début, le temps défile
Et tu vas juste continuer à continuer

Ce passage va à l’encontre de ce que l’on raconte souvent, sur les nouveaux départs, l’idée que l’on peut recommencer à zéro. Mais notre passé est notre passé que nous le voulions ou non, et nous devons vivre avec. Le personnage, malgré sa peur du passé, doit vivre avec ses « regrets » et ses « remords », et s’il n’y a pas de nouveau départ, il ne peut que continuer d’avancer, tout en cherchant à faire mieux que précédemment.

 

Je vais continuer à avancer, en regardant droit devant sur la route
Tu ne peux pas t’inquiéter de ce qu’il y a derrière ou ce qui vient plus loin sur la route

L’idée de regarder « droit devant sur la route » revient à l’envie de tourner le dos au passé. Et pourtant le personnage insiste, disant qu’il ne faut pas s’inquiéter de « ce qu’il y a derrière ». On sent que ce passé, même s’il est dans son dos, est omniprésent, fait parti de lui, comme s’il le suivait à la trace. Il parle aussi de ne pas s’inquiéter de ce qui vient « plus loin sur la route », puisqu’il s’agit de chercher un monde meilleur, une vie meilleure.

 

J’essaye de ne pas m’attacher à ce qui est parti, j’essaye de bien faire ce qui est mauvais
J’essaye de continuer à continuer
Ouais je continue tout simplement à continuer

Malgré son envie d’oublier le passé, on constate qu’il continue d’y penser, de s’y référencer. Il sait qu’il y a de mauvaises choses à venir, de mauvais choix, que certains choix ne sont pas les meilleurs, mais il essaie de bien faire, même ce qui n’est pas bien. Car la vie est pleine d’embûche et nous faisons tous des erreurs, le personnage ici parle de faire au mieux avec ce que l’on a. De plus, l’idée de « continuer à continuer » est l’idée de s’accrocher, de garder en tête que rien n’est finit peu importe les erreurs que l’on fait, les échecs que l’on traverse, il faut continuer à continuer ce que l’on fait tous : vivre et se battre pour ça.

 

J’entends une voix qui appelle
Criant pour moi

Cette vois qui l’appelle pourrait être celle du passé. Il y est rattaché en permanence, et même s’il va de l’avant, le personnage est sans cesse appelé par son passé, il ne peut l’oublier, s’en séparer définitivement.

 

Ces chaînes que j’ai faits dans le but d’être libre
L’être pour la raison, l’être pour l’amour
Je ne prendrai pas la route la plus facile

Parce que par le passé, ce qui a été fait était dans le but de bien faire, si aujourd’hui son passé l’emprisonne, le gêne, fait parti de lui, c’est parce qu’il a essayé de bien faire. L’image est très contradictoire, mais elle est crédible, nous faisons les choses au mieux, parfois nous faisons des erreurs, mais nous faisons toujours au mieux, pour le meilleur, et parfois cela nous tâche de remords. Il parle d’être libre pour différentes raisons et du fait qu’il ne prendra « pas la route facile », c’est une façon de dire qu’il va se battre, continuer à continuer plutôt que de se laisser aller, se laisser s’écrouler et sombrer.

 

Je me suis réveillée dans une chambre d’hôtel, mes inquiétudes aussi grandes que la lune
Je n’ai aucune idée de qui, ou quoi ou où je suis

Difficile d’interpréter ces paroles, le personnage se réveil dans un endroit neutre, qui ne dit rien sur lui, et il semble ne rien savoir de lui-même, ni de son passé. Il est inquiet au plus haut point, probablement angoissé par la situation. On pourrait penser qu’il s’agit d’une façon de montrer l’importance du passé, qui raconte où nous en sommes, ce que l’on fait, ce que l’on a fait et surtout qui nous sommes. Si notre passé fait parti de nous, l’idée va encore plus loin : il définit qui nous sommes.

 

Quelque chose de bien vient avec le mal
Une chanson n’est jamais juste triste

Un point de vu très optimiste qui est là encore compliqué à interpréter. Peut-être qu’il s’agit de l’idée que même lorsque nous vivons des choses difficiles, que nous faisons de mauvais choix, cela nous construit, nous rend plus fort, l’idée de profiter des échecs. Ainsi, dans une chanson ou une histoire triste, il n’y a jamais que de la peine, mais aussi un message d’espoir.

 

Il y a de l’espoir, il y a un aspect positif
Montre-moi mon côté positif
Montre-moi mon côté positif

Justement le fait qu’il y ait toujours de l’espoir est reprit ici, et le personnage demande à ce qu’on lui montre de l’espoir, l’espoir qu’il pourrait avoir dans sa situation. Certes il le demande sans avoir l’air d’avoir lui-même la réponse, mais il affirme qu’il y en a. Malgré sa situation, ses erreurs, il sait qu’il peut en ressortir plus fort.

 

J’entends une voix qui appelle

Je ne prendrai pas la route la plus facile
Je ne prendrai pas la route la plus facile
La route la plus facile, la route la plus facile
Je ne prendrai pas la route la plus facile
La route la plus facile, la route la plus facile

Le refrain est reprit avec une insistance sur cette « route la plus facile », comme si cette route nous appelait en boucle, cette route si simple qui est de tout laisser tomber, de cesser de se battre… et si elle est si tentante, c’est justement parce qu’elle est facile. Mais le personnage le dit : il ne la prendra pas. Lui préfère se lever et se battre.

 

Montre-moi ma lueur d’espoir, j’essaye de continuer à continuer

C’est évidemment grâce à l’espoir, grâce à une lumière intérieure que l’on peut continuer d’avoir envie de se battre, que l’on peut continuer à continuer.

 

Vous l’avez comprit, cette chanson envoie un message fort concernant l’histoire de chacun. Nous vivons tous des choses plus ou moins désagréables, difficiles, mais il y a toujours un espoir, il ne sert à rien d’essayer d’enfouir son passé, de l’oublier, il faut juste l’accepter et continuer avec lui. Parce que quoi que vous ayez vécu, cela ne peut que vous rendre plus fort, et si vous êtes toujours là malgré vos échecs et difficultés passées, c’est parce que vous avez su vous relever, vous avez continué à continuer. Sentez cette lueur d’espoir en vous, relevez-vous et continuez. Ne prenez pas la route la plus facile, prenez celle qui est la votre.

Laissez votre avis et votre retour en commentaire ! :)


 

Liens utiles :

Facebook : Découvertes et Pensées
Twitter : @DetP_Off

YouTube

Laisser un commentaire

Citations Et Proverbes |
Jessylacemon |
Whyyoushouldnotbereadingthi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | De Hyperphage a Hypersage
| Coeurnature
| SCI Colombel