Un point sur la musique contemporaine

L ‘art contemporain pose généralement problème à ce qu’on appelle le « grand public ». Le plus bel exemple est évidemment l’art conceptuel : Devenez un « artiste », renversez des cuvettes, donnez leur un nom, et vous pouvez les vendre à des milliard car vous leur avez donné le titre « d’œuvre d’art ». Je caricature, évidemment, mais l’idée est là me direz-vous … Et bien oui, mais non.

L’art contemporain n’est pas aussi facile que ça.

Je prendrai encore une fois l’exemple de la musique : Il ne suffit pas de faire du bruit, de l’improvisation ou autre … Demandez à n’importe quel musicien qui s’est déjà essayé à ce style : guitariste, chanteur, percussionniste, violoniste, trompettiste, voir joueur de cornemuse si vous voulez ! Il vous dira certainement que la musique moderne ou contemporaine est des plus amusantes à travailler mais aussi des plus difficiles.

BOULEZ_sonate3

« Amusante » car généralement, le compositeur s’est permis quelques libertés. La notion de « beau » n’étant plus dans ses priorités, le musicien peut alors faire de ces doigtés inenvisageables dans des morceaux plus « classiques » tant le son qu’ils produisent est désagréable. Rien que les partitions sont devenues une sorte de jeu : voyez celles de la 3e sonate pour Piano de boulez sous format « constellation » où l’interprète choisi le parcours qu’il empruntera grâce à des flèches et autres.

« Difficile » car la partition, s’il y en a une, ne ressemble à rien : des rythmes complexes, une mesure inexistante, des notes difficiles à atteindre, des techniques gymnastiques, … parfois il faut faire venir le compositeur-même pour jouer la pièce car l’interprétation est trop libre, le risque est de s’éloigner du but à atteindre, de l’atmosphère recherchée. Je pense là au Concerto pour un piano à espace de Michaël Levinas.

Mais la musique contemporaine n’est pas qu’un défi pour l’interprète, elle l’est également pour l’auditeur. Écoutez Landscapes and monstruous things de georgia Spiropoulos, vous me direz qu’elle est désagréable, agaçante, horrible.

Maintenant je vais vous raconter son hisoire : cette œuvre s’est construite autour des peintures de Gabritchevsky qu’il avait créées durant son internement dans un hôpital psychiatrique à Munich, réécoutez cette musique, ne trouvez-vous pas qu’elle a un aspect bien plus sensible ?

gabritschevsky

La musique contemporaine ne cherche pas à être agréable, mais à être bien plus riche, intéressante et expressive que ce qu’on peut essayer d’atteindre avec des musiques consonantes. Prenons un bon vieux titre de Mozart , Le troisième mouvement de son Divertimento K136, l’aspect joyeux et guilleret est présent, mais votre cœur ne se sert pas.

Avançons donc dans le temps, à une époque où plus de dissonances étaient permises, et écoutons Claire de Lune de Debussy, vous êtes apaisés, bien plus envoûté que durant notre petit Mozart, pour cause : le compositeur avait bien plus d’outils à disposition.

Maintenant écoutez Polifemo de Oro de Brindle, osez me dire que vous ne ressentez rien ! Même si ce n’est que du dégoût, aucune des œuvres que je vous ai précédemment citées vous a fait autant frissonner que celle-ci.

Donc cessez de juger aussi rapidement les musiques contemporaines. Certes, elles sont difficiles d’accès, mais une fois que vous avez appris à les écouter, vous apprenez ce qu’est réellement « vibrer au son d’une musique ».

échange

Cependant, je dois admettre un énorme défaut aux musiques contemporaines : elles sont difficiles d’accès au « grand public ». La musique est un partage, un échange entre le musicien et son auditoire, … bien que tous les goûts soient dans la nature et varient d’une société à une autre, la musique ne devrait pas demander un effort de compréhension. Sont alors apparues deux grandes familles de musiques : les musique populaires, agréables, fluides, qu’on écoute sans se lasser ; et les musiques savantes, plus recherchées, complexes. Les musiques contemporaines, vous l’avez compris, se trouvent dans cette dernière catégorie, où la musique est quelque chose de sensé avant d’être une mélodie.

Mais les plus belles musiques ne sont-elles pas celles qui, malgré un travail d’analyse et de recherche ahurissant, donnent un résultat agréable et délicat, riche et surtout accessible ?

Laisser un commentaire

Citations Et Proverbes |
Jessylacemon |
Whyyoushouldnotbereadingthi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | De Hyperphage a Hypersage
| Coeurnature
| SCI Colombel